HUMEUR LE CINÉ

MON BEAU FILM À MOI

(FR/EN)

Quand il s’agit d’énoncer les raisons qui m’ont amenées à ne pas apprécier un film, je ne suis pas forcément la personne à appeler. Sauf s’il s’agit de positionnements que je désapprouve, je n’aime pas franchement l’idée de dévaloriser une oeuvre qui pourrait plaire à d’autres.

Par contre, dès lors qu’il s’agit d’exprimer les raisons qui ont mené au développement d’un amour infini pour un long-métrage, je commence à m’améliorer.

Je pense même avoir appris à identifier ces choses qui tendent à me faire considérer un film tout particulièrement.

Qu’il laisse une trace. Dans 90% des cas, je le regarderai encore et encore, sans jamais me lasser. Parce que lorsque je suis attachée à un film, j’ai envie de redécouvrir chaque petit détail, d’identifier chaque nouvelle particularité non relevée. J’aime l’idée d’y penser une minute, une heure, une semaine après son premier visionnage et d’en ressortir impactée. J’aime quand il me permet de faire évoluer ma perception des choses, quand il me donne envie de visionner chaque interview ou making-of lui étant relatif – quitte à ce que l’obsession en devienne un peu trop intense.

Qu’il me captive. Ne pas regarder ma montre mon téléphone, ne pas m’absenter une seule seconde, ne pas reporter la fin du visionnage… Voici quelques indices qui permettront à quiconque de déterminer mon degré d’appréciation du film en question. Qu’il s’agisse de la musique, des images, des dialogues ou de l’intrigue, j’ai ce besoin d’un film qui ne me fera pas détourner le visage trop longtemps (j’accepte de devoir m’enfouir la tête dans une grosse écharpe si quelques scènes sont un peu trop trash, mais c’est ma seule concession et il ne faut pas qu’elles soient trop présentes sinon le risque de me perdre atteint un bon 100%).

Qu’il fasse echo. Je trouve ça dingue que la création d’un parfait inconnu réussisse à m’atteindre par rapport à des situations personnelles. Alors quand un visionnage réveille des sentiments que je connais, qu’il résonne et me permet d’intégrer des éléments de fiction à ma propre réalité, je lui porte une attention toute particulière. Il suffit parfois d’une scène pour faire remonter à la surface des éléments qui nous échappent et nous permettre de faire évoluer nos perspectives.

Et vous, quel est votre beau film à vous?

À très vite sur le blog,

Apolline


Things That Make Me Develop An Infinite Love For A Movie

If you ever need explanations about why not to watch a certain movie, remember not to call me. Except for the ones promoting things that oppose my values, I don’t like the idea of depreciating something other people could enjoy. 

HOWEVER I’m much better when it comes to giving reasons to why I came to develop such an infinite love for a creation. I even think I managed to identify the criteria that tend to make me prefer one to another. 

Movies that give me a lasting impression. If I like it, be sure I’ll have no problems to watch a movie over and over again. When I feel like I bounded with it all I want is to rediscover every single bit of it, to find out more details about it and to spend hours/days/weeks thinking about it. I like to feel impacted, to see it making my very own perception evolving. I like when it has an unexpected effect on me, when it makes me wanna watch all related interviews or making off (even if the obsession can get a bit too excessive sometimes – oh hey La La Land).

Movies that (literally) captivate me. Not grabbing my phone to check time, not to leave even for a minute, not to postpone the end of the watching session… These are a few hints allowing anyone to identify how much I’ve enjoyed a film. I absolutely need to have a soundtrack, a plot, images or dialogs that prevent me from any distraction (my only acceptation is few bloody scenes that will force me to hide in my scarf for a couple of minutes but if there’s too many of them be sure I’ll have to give it up).

Movies that are echoing. I find it pretty fascinating that a total stranger manages to reach my very own feelings. So when a movie moves me so much that it reminds me of personal situations, when it resonates and that fictional states affect my own reality, I do pay it a special attention. A scene is sometimes enough to remind us personal things that and to make our vision of it evolve. 

What about you? What does a movie need to have for you to give it a special attention? I wanna know!

Apolline

Publicités

0 comments on “MON BEAU FILM À MOI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :