HUMEUR LES CONSEILS

ALLEZ BYE BYE LE STRESS, BISOUS

(FR/EN)

Le stress. Un bien moche aspect de notre quotidien, hein?

Il y a des petits désagréments de notre vie qui sont faciles à éradiquer. Le bouton qui se pointe sur ton nez sans prévenir, la box internet qui plante toutes les deux minutes, la chaussette dont tu ne trouves plus la jumelle. Tu identifies le problème, tu trouves une solution, tu la mets en pratique, et hop tu es débarrassé.

Mais le stress, c’est autre chose. On ne sait pas toujours ce qui en constitue la source, on galère à le contrôler et il a un bon gros pouvoir sur notre vie.

Et si on essayait de le réduire, rien qu’un peu?

Pose tes priorités. Gérer trente choses à la fois, c’est pas franchement possible (il doit sûrement y avoir une étude scientifique qui le prouve, d’ailleurs). On a beau se croire warrior tout ça tout ça, c’est parfois inconsciemment que ça nous bousille. Alors classe les différentes choses qui t’angoissent, et identifie lesquelles tu préfères régler en premier. Quelle étape te procurera le plus de satisfaction? À toi de voir, mais une fois qu’elle sera complétée tu pourras t’attaquer au reste plus sereinement!

Défoule toi. Je n’ai jamais rien trouvé de plus efficace que la technique du « allez je me casse je laisse tout ça de côté et je vais courir un bon coup » (YOLO). Ton truc n’est peut-être pas le footing, mais il y a certainement quelque chose qui te permettra de te concentrer sur un truc bien plus fort que tout ce qui te soucie (genre dans mon cas, quand je cours, m’assurer que ce putain de point de côté ne contribue pas à ma mort prochaine parvient à me préoccuper davantage que toute autre chose). Et pas besoin de se bloquer deux heures, il suffit parfois de vingt minutes de défouloir pour reprendre du poil de la bête.

Accepte de faire une pause. Que ce soit dans cette dissertation que tu dois rendre ou cette engueulade que tu dois gérer, s’entêter ne sert pas souvent à grand chose. Un bon gros break suffit parfois à nous permettre de reprendre à l’endroit où on s’était arrêté sur une meilleur base. Et on fait quoi, pendant cette pause? Réponse juste en dessous.

Fais quelque chose qui te remonte le moral. Ben oui, faut aussi penser à notre petit coeur. Faire à manger, partir te balader, dessiner, chanter, aller boire un verre, prendre un bon bain chaud, faire du yoga, regarder ta série préférée, lire un bouquin, voir tes potes, jouer au criquet (pourquoi pas?). Prends les devant et fais toi kiffer.

Relativise. Je t’assure, souvent l’histoire se termine bien. La force du stress c’est qu’il amplifie tout. T’as l’impression d’être dans un trou sans fond dont tu ne sortiras jamais. T’as l’impression que le monde se mobilise pour faire de ta vie un enfer. Mais la plupart du temps, en fait, les choses se passent mieux que prévu. Repense aux trucs pour lesquels tout se passe bien, souviens toi des choses accomplies… Laisse le positif faire apparition dans ta vie!

Coupe les réseaux sociaux. Dernier conseil qui, je crois, marche plutôt bien. Les réseaux sociaux c’est bien, mais des fois il faut savoir s’en séparer un petit peu. Parce qu’à mon avis, savoir que Lisa est entrain de parcourir le monde pour sauver les arbres, que Tom sait depuis ses 4 ans qu’il deviendra vétérinaire ou que Martin a terminé de réviser ses partiels depuis trois jours, je ne suis pas persuadée que ça t’aidera à réduire tes angoisses. Pourquoi je dis ça? Parce que, dans mon cas, j’ai tendance à développer un phénomène où mon stress se décuple quand je ne vais pas bien et que je commence à comparer ma situation à d’autres…

Qu’il soit ponctuel, récurrent, ou bien ancré dans notre vie, le stress a tendance à prendre le dessus. Et si on essayait de lui dire adieu? La vie serait plus belle, non?

Apolline


Stress – «  a state of mental or emotional strain or tension resulting from adverse or demanding circumstances ». 

That is probably one of the things I hate the most. I mean, some life issues are pretty easy to eradicate. An unexpected spot on your chin, Wi-FI that keeps crashing, clothes you can’t find anymore. Just need to identify the problem, to find a solution, to apply it, and with a bit of chance, you’re done. 

But stress is something else. Don’t always know where it comes from, hard to handle it, and has a huge impact onto our daily lives. 

So what if we tried to reduce it? 

Set priorities. Handling a 100 different things at the time is physically impossible – is there not a scientifically study proving it? We may consider ourselves as warriors but believe me,  it’s unconsciously screwing us. My advice would be to try identify what’s the main thing you’re stressed about. What thing will satisfy you the most once done? You’re the only one to know, but believe me after completed it you’ll be even more stronger to tackle with what’s left to do!

Let it go. I’ve never found anything as efficient as stopping what i’m doing and going for a run. You might not be a runner, but what’s important is to find what allows you to focus on something strong enough to forget what stresses you out. No need to book two hours of your time, sometimes 20 minutes are enough. 

Take a break… Whether you’ve got to write an essay or to deal with an argument you just had, no need to insist. Sometimes you just need a break to start off again. 

…and enjoy it. Think of yourself. Cook something, go for a walk, draw, sing, have a drink, take a bath, do yoga, watch your favorite tv show, read, catch up with friends. Take the lead and do what makes you feel good. 

Be positive. Stories often have a happy ending. What makes stress so strong is its capability to exarcebate everything. It’s pretty usual to feel like trapped into and unescapable situation. Thing is that the outcome often is really positive. Think about what things are going well, remember everything you’ve already done… Give positivity a chance to enter you life!

Have a social media break. Social media can be a good thing, but in this very situation it may do nothing but overwhelm you with useless information. Do you actually care that Martin has already finished studying for the exams when you haven’t started? Do you actually care that Laura is travelling the world protecting the environment when you don’t have a clue of what you wanna do next? Reason I’m writing this is that in my very case, I get even more stressed out when I start comparing to other people – so try not to do the same!

My conclusion? Whether you’re confronted to a recurring, ponctual or long-term stress, this situation tends to take over you life. And what if we tried to get rid of it? Wouldn’t life be easier?

Apolline

Publicités

3 comments on “ALLEZ BYE BYE LE STRESS, BISOUS

  1. Merci pour ce partage, en effet, il est par moments, nécessaire de faire une pause. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Ça c’est sûr, et on l’oublie parfois! Merci pour ton commentaire☺️

      Aimé par 1 personne

      • 🙂 de rien ! Si ça peut aider, c’est l’essentiel ! 😉
        Perso, je sais que c’était une belle béquille pour le manque de confiance en moi, je me sentais plus confiante, plus rapide… et enfin de compte, ça m’a pas mal desservie. Aujourd’hui, je suis comme je suis et apprend à vivre avec moi-même et mes failles. Je suis aidée par un spécialiste sur plusieurs domaines et j’apprends chaque jour à m’aimer de plus en plus. 🙂
        Alors voilà, on a tous quelque chose qui nous fait nous accrocher à un médicament… le tout est de travailler la cause même si ce n’est pas facile… 🤗
        Un point clé reste l’alimentation par contre et je m’en suis rendu compte d’où le fait d’écrire un blog sur l’alimentation mais aussi l’art en général. 🙂
        À très bientôt.
        Jessica

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :