J’ai tendance à toujours visualiser l’année en terme d’année scolaire : j’aime pas les bonnes résolutions de janvier et je préfère largement celles qu’on prend aux mois d’août ou de septembre pour qu’elles nous accompagnent au long de l’année.

Au mois d’août dernier, j’ai commencé à me rendre compte de la tendance « bullet journal » et j’ai décidé d’en démarrer un.

En gros, un bullet journal a pour objectif de regrouper tous ces cahiers que tu commences sans jamais les finir, si toi aussi tu as une passion pour la papeterie, les listes, l’organisation, les stylos, ce genre de trucs un peu psychorigides.

L’avantage, c’est que ça te fait renouer avec le papier : j’avais tendance à garder sur mon ordi des notes de trucs à faire, films à regarder, rendez-vous à prendre etc. Et depuis que je l’ai, je me surprends à dessiner dedans, faire des petits doodles, des écritures marrantes, enfin bref : on renoue avec le côté « j’ai une trousse complète dans mon sac au cas où j’aie envie d’écrire ».

Plutôt que de me perdre dans des explications un peu cheloues et bizarrement formulées, je vais plutôt vous expliquer comment j’ai organisé le mien.

Déjà, on commence le mois avec une espèce de calendrier, annoté avec les dates importantes, les soirées, les rendez-vous etc. L’avantage c’est que c’est personnalisable au maximum ; j’ai choisi un petit symbole pour les jours où l’on publie un article, etc. Vu que tu crées de toutes pièces l’agenda qui te correspond le mieux, c’est à toi de voir ce que tu considères important.

Après ce calendrier récapitulatif, j’ai fait une page qui rappelle tout ce que je dois penser à faire pendant le mois : rendez-vous à prendre, trucs administratifs, etc.

J’ai découpé le mois en semaines après, pour ne pas utiliser trop de place en faisant un « to-do list » par jour : ça marche très bien comme ça, et je peux visualiser tout ce que j’ai à faire pendant la semaine, avec un rappel des dates importantes etc.

Une fois les pages de semaine  utilisées, j’ai fait une double-page concernant le blog : je note mes idées d’articles, déjà classés en catégories (psyschorigide vous disiez ?), et la programmation quand j’ai des idées d’articles vraiment en avance et que je peux me permettre de les prévoir. C’est pratique pour les périodes un peu occupées, du genre ce début d’année bien busy au niveau de l’association d’étudiants dont je fais partie.

Après ça, une page pour les découvertes ! Souvent j’utilise cette oage pour savoir de quoi parler sur le blog : le principe de l’article coup de coeur. J’ai fait 2 colonnes, une pour expliquer ce que c’est et une autre pour mon avis en gribouillages, plutôt pratique pour se rappeler d’un bon film.

Juste après, une page d’idées : idées de recettes, idées de films à regarder, de tenues à mettre. En gros, la page à consulter quand je me dis « scrogneugneu je suis toujours habillée pareil » ou « scrogneugneu je cuisine toujours les mêmes trucs »

J’ai ajouté à ça une page dédiée à l’association d’étudiants en orthophonie dont je fais partie en temps que chargée de l’événementiel avec deux copines, histoire de savoir mes trucs à faire/organiser etc. Super utile pour tout rassembler plutôt que de devoir faire la navette entre une conversation sur laquelle tu as envoyé une info il y a quinze jours et un autre document sur ordi où t’as noté quoi faire.

DSC01290

Et on arrive au « habits tracker ». Si ça te dit rien au niveau anglicisme, il s’agit d’un grand tableau avec d’un côté les jours du mois et de l’autres des habitudes que tu as (bonnes ou mauvaises) ainsi que d’autres que tu aimerais prendre. Et en gros, il faut cocher en fonction des jours si tu as réussi à garder cette habitude pendant ta journée.

DSC01285

Par exemple, dans le mien j’ai dessiné les habitudes suivantes : manger équilibré, journée sans alcool (dur en cette période de rentrée/intégration), journée où je gagne de l’argent en bossant, révisions, lire un livre, sport (encore plus dur), soin de soi (du genre prendre 10 minutes pour se masser le soir), et une nuit de sommeil de plus de 7 heures.

C’est assez utile pour se rendre compte de ce qu’on fait ou pas : par exemple pour le sommeil, je cochais quasiment jamais la case en me disant que de toutes façons j’étais pas si fatiguée que ça. Maintenant j’essaie de me coucher de plus en plus tôt, et ça se ressent niveau forme ; je suis beaucoup plus fraîche le matin (si on peut être fraîche un lundi matin à 8h en cours hein).

Ca y est, on touche à la fin…

DSC01291

Pour finir, j’ai ajouté une page d’objectifs pour le mois (du genre sport/forme/sommeil), en gros les objectifs des habitudes à prendre (je sais pas trop si c’est clair), et une page de bons moments passés. C’est le côté un peu « journal intime j’ai 12 ans » du bullet journal que je trouve pas mal : en collant des trucs genre ticket de cinéma, en notant les trucs sympathiques du genre un café en terrasse avec une copine, tu gardes une trace écrite et ça fait un petit souvenir.

Voilà, j’espère que cet article aura été utile et que vous aurez un peu envie de vous organiser dès le mois d’octobre…

A bientôt sur le blog,

Eva.

Publicités

2 comments on “

  1. J’adore ! J’en ai un aussi, et c’est super agréable à tenir 😊
    Bon bullet-journalisme à toi ! 😘

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :